Objectif du parcours

Fournir les connaissances scientifiques dans le domaine de la météorologie, de la climatologie et de la qualité de l’air et les compétences associées nécessaires (analyse et traitement de données, techniques analytiques, modélisation numérique).

Les plus de la formation

  • Nombreux cours dispensés par les enseignants chercheurs du LaMP (Laboratoire de Météorologie physique) et des professionnels permettant le contact des étudiants avec de futurs employeurs ou maîtres de stage dans différents secteurs d’activités.
  • Formation avec de nombreux travaux pratiques en techniques de mesures physico-chimiques avec notamment des mesures à la station de recherche du sommet du Puy de Dôme, en analyse et traitement de données, en modélisation numérique.
  • Possibilité d’effectuer une année à l’étranger via le master InMAS afin d’obtenir un double diplôme de master.
  • Contenu du cours et des exercices de certains modules préparant le concours d’ingénieur des travaux de la météorologie de Météo France.

Compétences et connaissances

  • Maîtriser les sciences atmosphériques (dynamique, thermodynamique, rayonnement, chimie de l’atmosphère)
  • Maîtriser les outils d’analyse et de traitement de données (programmation scientifique, modélisation numérique, mesures chimiques, analyses statistiques, traitement du signal, analyse de données satellites).
  • Acquérir rigueur scientifique, esprit de synthèse, capacité rédactionnelle, capacité à travailler en autonomie, en groupes, à restituer à l’oral ou à l’écrit un travail (en anglais ou en français).

Métiers visés & secteurs

Métiers (codes ROME)

Bureaux d’études dans les domaines de la météorologie, la qualité de l’air ou le traitement des données satellites ; météorologue (M1809) ; climatologue (K2402) ; ingénieur calcul scientifique (modélisation numérique, traitement de données, analyse statistique) (K2402, M1403) ; ingénieur contrôle/analyse pollution atmosphérique, qualité de l’air (H1501) ; surveillant de la pollution de l’air (H1503) ; spécialiste en géodésie et satellites, télédétection active/passive (M1808) ; concepteur d’instruments de mesures et gestion de réseaux de mesures ; recherche et enseignement supérieur via une poursuite en thèse (K2108).

Secteurs

  • Organismes de recherche et associés à la recherche (Université, CNRS, Météo France, INRA, ONERA, CNES) ;
  • Institutions publiques locales : Collectivités locales et territoriales ;
  • Agences de surveillance de la qualité de l’air ;
  • Bureaux d’études ;
  • Entreprises industrielles et commerciales ayant une activité associée à un risque météorologique ou climatique ;
  • Banques et compagnies d’assurance.

Admission pré-requis

La sélection des étudiants est faite sur dossier selon trois critères :
  • La mention de licence suivie par l’étudiant (ou diplôme équivalent) ;
  • Le niveau académique ainsi qu'une bonne maîtrise des outils mathématiques et des connaissances de base en physique.
  • L’adéquation entre le parcours demandé et le projet professionnel de l’étudiant.

Plus de détails

Ce master s’adresse à des étudiants ayant obtenu une licence scientifique (physique, physique-chimie, sciences de la Terre ...).

Vous pouvez obtenir des renseignements complémentaires auprès de la responsable de ce parcours : Nadège Montoux